INFRABEL – INVESTISSEMENTS 2018 – 2031

INFRABEL VA INVESTIR 4,3 MILLIARDS € DE 2017 À 2020 ET 1,15 MILLIARD € EN COMPLÉMENT DE 2018 À 2031

En complément du « Plan Pluriannuel d’investissement 2017-2020 » (PPI) approuvé le 30 mai dernier, le Conseil d’administration d’Infrabel a approuvé aujourd’hui le « Plan Stratégique Pluriannuel d’Investissement 2018-2031 » (PSPI). Ce financement complémentaire proposé par le gouvernement fédéral permettra la relance des travaux du RER et la réalisation d’un certain nombre de priorités régionales.

  1. Plan Pluriannuel d’investissement 2017-2020 : 4,3 milliards €

1.1 La sécurité : la priorité absolue d’Infrabel: 1,3 milliard €

La sécurisation du réseau ferroviaire belge demeure la priorité absolue d’Infrabel. A ce titre, le déploiement du programme de sécurité ETCS (contrôle permanent de la vitesse des trains et système de freinage automatique) se poursuivra avec pour objectif l’équipement complet du réseau pour fin 2022. Dans le même temps, Infrabel poursuit son programme de modernisation et de concentration des cabines de signalisation. Leur nombre passera de 368 en 2005 à 11 postes ultramodernes fin 2020. La suppression de passages à niveau et la sécurisation des grands tunnels (dont la jonction Nord-Midi de Bruxelles) seront également menés à bien.

L’ensemble de tous ces projets représente un investissement d’un montant total de 1,3 milliard d’euros.

1.2 Sécurité et Ponctualité: 2,5 milliards €

D’autres investissements sont bénéfiques tant à la Sécurité qu’à la Ponctualité : tous les travaux de maintien en état de l’infrastructure ferroviaire.

Dans les années à venir, Infrabel poursuivra son travail de renouvellement du réseau. Le programme de concentration et de modernisation des Centres Logistiques Infrastructure va se poursuivre pour atteindre 22 CLI et une 40aine d’antennes locales fin 2018 contre 250 en 2005. Ces CLI centralisent tous les moyens matériels et humains nécessaires aux tâches d’entretien.

Une grande partie des investissements liés au PPI 2017-2020 permettra également l’acquisition de trains de travaux et de trains de mesures. Ces outils technologiques permettront le développement d’une maintenance plus efficace, tout en améliorant encore les conditions de sécurité du personnel sur le terrain. Enfin, Infrabel poursuit son vaste programme de digitalisation lancé en janvier 2013. Il comprend notamment la mise en œuvre d’outils de maintenance prédictive (au lieu d’une maintenance périodique systématique), ou encore la formation dans un simulateur 3D pour quelques 1600 factionnaires.

Le montant total alloué au poste « Sécurité et Ponctualité » est de 2,5 milliards d’euros.

1.3 Extension de Capacité: 500 millions €

Une troisième priorité est l’extension de capacité, à travers l’achèvement des programmes en cours tant pour la construction de nouvelles infrastructures ferroviaires que de nouveaux dispositifs d’accueil des voyageurs. Au rang de ces projets, on trouvera l’extension du faisceau de Kinkempois (gare de formation en région Liégeoise), la poursuite des travaux du contournement de la gare de Malines (dit « By-Pass de Mechelen »), ou encore l’aménagement de 2 voies supplémentaires entre Gand et Bruges.

Pour tous ces projets, le « PPI 2017-2020 » prévoit un montant de 500 millions auquel s’ajouteront les moyens dégagés par l’Etat fédéral dans le cadre du « Plan Stratégique Pluriannuel d’Investissement 2018-2031» (voir ci-après)

  1. Plan Stratégique Pluriannuel d’Investissement 2018-2031 : 1,149 milliard €

Le 31 mars dernier, le gouvernement fédéral avait décidé de consacrer un milliard d’euros à la réalisation d’un ensemble de projets et de travaux qui ont une importance stratégique majeure pour la mobilité ferroviaire. Cette somme a été reprise sous le nom de « milliard vertueux ».

Parallèlement à ce milliard, le gouvernement fédéral prévoit en outre la mise en œuvre des préfinancements wallons encore disponibles (préfinancement Gosselies et préfinancement LLN), complétés du solde encore disponible du Fonds RER. Cette enveloppe permettra d’achever les travaux d’infrastructures ferroviaires du RER et de réaliser un certain nombre de priorités régionales (voir détails en annexe).

Le Plan Stratégique Pluriannuel d’Investissement d’Infrabel a été élaboré en étroite collaboration avec la SNCB pour les projets qui seront réalisés en commun. Le montant total représenté par le PSPI (Infrabel + SNCB) est de 1,362 milliard d’euros.

Complémentairement à ces sources de financement, les régions apporteront des cofinancements pour l’exécution de certains projets prioritaires régionaux, respectivement à hauteur de 100 millions d’euros pour la Région flamande et de 32,5 millions d’euros pour la Région wallonne, sommes qui viennent donc s’ajouter au 1,362 milliard d’euros du PSPI pour Infrabel et la SNCB.

Annexe : liste des priorités régionales 

Pour la Région wallonne, il s’agit des projets suivants :

1. Axe Bruxelles – Luxembourg : travaux aux quais de la gare d’Arlon pour maintien du planning (partie  Infrabel des travaux) ;

2. Focus sur le Client (partie Infrabel des travaux) :   Sécurisation traversées de voies (7 gares) ;   Suppression de 2 passages à niveau à Limal : études ;   Aménagement des points d’arrêt de Seraing, Ougrée et Chaudfontaine ;   Pont de Tilff ;   Ans : accès nouveau parking aux quais ;

3. Accès à l’aéroport de Gosselies : gare de Fleurus (partie Infrabel des travaux) ;

4. Liaison Athus – Mont St‐Martin ;

5. Liaison Quiévrain‐frontière française (inclus couloir sous voies, partie Infrabel des travaux).

 

Pour la Région bruxelloise, il s’agit du projet suivant : Bruxelles-Midi : 1ère phase travaux Infrabel de la rénovation des quais.

Pour la Région flamande, il s’agit des projets suivants :

1. Signalisation des voies de faisceau fréquemment utilisées dans le port d’Antwerpen Rechteroever ;

2. Ligne 59 Antwerpen – Gent : 3ème voie entre Lokeren et Sint‐Niklaas : études et premiers travaux ;

3. Ligne 15 Zonhoven – Balen : Électrification Ligne 15 : projet complet ;

4. L18 Hasselt – Neerpelt : études et premiers travaux ;

5. Ligne 58 Gent – Eeklo – Maldegem et Ligne 204 : études et premiers travaux ;

6. Ligne 52 Puurs – Dendermonde : études en vue de la réalisation ;

7. Ligne 57 Aalst – Dendermonde : études en vue de la réalisation ;

8. Ligne 19 Mol – Neerpelt – Hamont : électrification : projet complet ;

9. Deuxième accès ferroviaire au port d’Antwerpen : études et ajout de la bifurcation Oude Landen ;

10. Ligne 50A Brussel – Oostende : pose d’une 3ème et 4ème voie entre Gent et Brugge : travaux partiels ;

11. Adaptation des corridors de fret aux normes européennes (750m) ;

12. Adaptation du port de Gent aux normes européennes (750m) ;

13. Focus sur le client (hors combi‐mobilité) : diverses gares (partie Infrabel des travaux) :

Geraardsbergen : quais ;

Denderleeuw : quais ;

Dendermonde : quais ;

Landen : SG + quais + passerelle piétonne ;

Hasselt : quais + accès ;

Diest : quais + accès.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.