LA SNCB RENONCE AU PROJET DE NOUVELLE PROCÉDURE DE DÉPART DES TRAINS

Mi-septembre, la SNCB a annoncé qu’elle renonçait à la mise en place de la nouvelle procédure sécurisée de départ des trains.
Le projet DICE (Departure In Controlled Environment) visait à garantir le départ des trains en toute sécurité, en supprimant la zone dite grise, soit le délai d’attente entre l’actionnement de l’IOT (Indicateur d’Opérations Terminées) et la fermeture de la dernière porte, par laquelle l’accompagnateur contrôle le quai.
Pendant plusieurs mois, des tests ont été mis en place. Suite aux résultats négatifs de ceux-ci, la SNCB avait décidé de reporter le projet (voir notre dernière édition).
Après une analyse approfondie, le top management a constaté que des solutions ne pouvaient être apportées aux problèmes de réseau GSM-R ou seraient trop onéreuses dans le cas de non-fiabilité de l’appareil ITRIS d’où l’abandon pur et simple du projet DICE.

Il est à noter que des dépenses importantes ont été dégagées pour ce projet :

  •  formation de tous les accompagnateurs de trains et des conducteurs de train de deux dépôts ;
  •  équipement spécifique du matériel roulant et des quais voyageurs ;
  •  rémunérations des cheminots impliqués.

A l’heure où le principal leitmotiv des Chemins de fer belges est « économies », le gaspillage des deniers publics continue. Notre organisation ne peut que se montrer très déçue car le SIC réclame une nouvelle procédure de départ depuis plus de dix années. Nos délégués avaient d’ailleurs imaginé plusieurs scénarii élaborés lors de nombreuses réunions.

Nous avions soumis leurs propositions mais sans jamais recevoir de retour positif. Notre demande avait été finalement été entendue après le dramatique accident d’un accompagnateur de train à Dinant en mai 2009 !

Dans un bref communiqué, la SNCB a néanmoins fait part de son désir de trouver une solution alternative, sans autre précision ! Nous interpellerons la direction de la SNCB pour connaître les alternatives envisagées.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.