REFLEXION A PROPOS DE LA CONCENTRATION DES CABINES

Réflexions à propos d’I-TMS.

L’article ci-dessous a été écrit par un de nos affiliés travaillant au sein d’un block de signalisation.


Combien de gares et de zones un contrôleur de circulation (ex-opérateur ou signaleur) devrait-il être capable d’exploiter et de contrôler?

Dans un futur plus ou moins proche tout le personnel de cabine sera-t’il contraint de se déplacer pour aller travailler au mépris de la vie de famille?

Faire circuler un maximum de trains en utilisant un minimum de personnel mais au moyen d’une automatisation totale!

Le montant des économies réalisées en supprimant le personnel de cabine n’est hélas pas proportionnel au montant du coût des investissements réalisés dans les nouvelles technologies soi-disant miraculeuses. nous sommes encore bien loin de réaliser le nouveau slogan : « les trains circuleront désormais à l’heure »!

La réalité est en effet tout autre et le système utilisé par I-TMS (Traffic Management System – en anglais dans le texte) mis en place depuis plus d’une année, se révèle bien moins performant qu’espéré et requiert l’attention constante du personnel qui, heureusement fait preuve de motivation et de conscience professionnelle!

La seule évolution, qui n’est profitable qu’aux dirigeants, c’est le contrôle total du travail effectué par tous les intervenants dans la circulation des trains, du contrôleur de circulation jusqu’au conducteur de train et donc, big brother is watching you now!!!

Les erreurs humaines sont donc immédiatement décelées et la plupart du temps sanctionnées mais quid des bug du système EBP (Electronique Blokpost)?

Pourquoi ne pas avoir créé un groupe de travail composé d’agents de terrain et de concepteurs informatiques qui auraient pu construire un système en tenant compte de l’expérience et du savoir-faire du personnel au combien expérimenté?

Cette solution aurait très certainement coûté beaucoup moins cher au gestionnaire de l’infrastructure et le système se serait révélé bien plus flexible que celui utilisé actuellement.

Hélas, la culture de l’entreprise actuellement en place chez Infrabel n’autorise plus ce genre de développement et on préfère faire appel à des consultants et des firmes externes grassement rémunérés… 

A suivre…

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.